« Actuellement, moins de 1% des prélèvements en France sont déjà à SEPA, il est donc urgent d’informer correctement les entreprises. »

Publié le 19 octobre 2012

Jérôme Raguenes, Chargé de mission FBF, La Voix du Nord