« Le 1er février, tous les virements traditionnels seront remis en cause y compris ceux qui concernent les salaires ! Aujourd’hui beaucoup d’entreprises télétransmettent des ordres de virements à leur banque. Ces fichiers devront être compatibles SEPA sans quoi l’opération ne pourra pas être exécutée. »

Publié le 21 mai 2013

Alain Grenot, Président du Comité des banques de Franche-Comté, La Presse Bisontine