L’essentiel du passage à SEPA sera assuré le 1er février 2014. Le Comité national SEPA appelle les retardataires à migrer le plus rapidement possible.

Publié le 21 janvier 2014

L’Etat, les administrations publiques et un grand nombre d’entreprises se sont mobilisés efficacement et ont déjà assuré leur migration aux nouveaux moyens de paiement SEPA au 1er février 2014. Le Comité national SEPA note que les efforts entrepris par ces derniers ont permis une très forte accélération de la migration aux moyens de paiement SEPA qui a atteint dans la première quinzaine de janvier 84,1 % pour le virement et 61,4 % pour le prélèvement.