Des outils proposés par notre banquier

Publié le 8 avril 2013

Patrick Moisset, responsable administratif et comptable du groupe RB.

Q : Comment et quand vous êtes-vous informé sur le passage à SEPA ?

Patrick Moisset : Avant l’été 2012, notre banque nous a contactés pour nous informer sur le passage à SEPA et nous proposer deux solutions, le remplacement du progiciel que nous avions ou encore de migrer vers leur outil de gestion des virements via internet. Nous avons opté pour ce nouvel outil de gestion en septembre 2012, ce qui nous a laissé du temps pour une formation et un accompagnement personnalisé.

Q : Où en êtes-vous du passage à SEPA ?

Aujourd’hui, nous avons passé l’intégralité de nos virements, de l’ordre de 90 opérations mensuelles (fournisseurs, salaires, droits d’auteur) en mode SEPA et nous avons pu récupérer les quelque 500 références du précédent logiciel de gestion.

Les mois précédents, nous avions réalisé près de 50 mouvements en test. Ces tests se sont avérés importants : ils nous ont permis d’éviter des rejets en apportant des corrections de paramétrages.

Les prochaines échéances se feront avec les administrations fiscales et sociales quand nos prélèvements seront sous format SEPA.

Q : Quels avantages trouvez-vous à être désormais prêts pour SEPA ?

Le premier est de ne pas avoir de pression par rapport à l’échéance du 1er février 2014. En effet, nous avons eu la chance d’avoir tous nos interlocuteurs disponibles… Je me pose la question pour ceux qui opteront pour un passage plus tardif.