Les banques se mobilisent pour aider les entreprises à passer aux moyens de paiement SEPA

Publié le 28 mars 2013

Le 1er février 2014, le passage à SEPA(*) sera définitif : les citoyens, les entreprises et les administrations de 32 pays européens auront les mêmes moyens de paiements pour leurs transactions financières. Cela concerne les paiements en France et les paiements transfrontières.

Il faut s’y préparer dès maintenant et passer rapidement aux moyens de paiement SEPA : le 1er février 2014, il sera trop tard. Cette date, décidée par Bruxelles, est impérative, il n’y aura pas de délai supplémentaire. Le virement SEPA et le prélèvement SEPA remplacent définitivement leurs équivalents nationaux le 1er février de l’année prochaine. Il reste donc moins d’un an notamment aux entreprises pour se préparer à  ces nouveaux moyens de paiement européens pour que leurs opérations de paiements et d’encaissements continuent à fonctionner.

Les banques françaises sont prêtes pour SEPA : elles proposent déjà le virement et le prélèvement SEPA à leurs clients. Elles vont intensifier durant toute cette année leur mobilisation, auprès des entreprises notamment, pour que ce changement d’ampleur s’opère dans les meilleures conditions.

Il est important, dès maintenant, que toutes les actions soient engagées avec une implication commune de tous les acteurs mobilisés auprès des entreprises. C’est le sens que nous donnons à ce site banques-sepa.fr, dont l’objectif est d’illustrer concrètement comment nous unissons nos efforts pour que les entreprises soient prêtes à temps.

 

Ariane Obolensky, Directrice générale de la Fédération bancaire française

Jean Clamon, Vice-Président du Comité national SEPA

ArianeObolenskyx100 Clamonx100
 

 

 

 

Lire aussi l’interview de J. Clamon : « une opération à l’échelle industrielle »

(*) Single Euro Payments Area – Espace Unique de Paiements en Euro