Migration aux moyens de paiement SEPA : mobilisation de tous les acteurs

Publié le 3 février 2014

L’essentiel de la migration aux virements et prélèvements SEPA devait être assuré en France à la date butoir du 1er février 2014 définie par Bruxelles. Le délai supplémentaire accordé par l’Europe pour continuer à accepter des paiements aux formats nationaux doit être mis à profit par ceux qui ne seraient pas en mesure d’accepter ou d’envoyer des paiements conformes à SEPA. Le Comité national SEPA du 21 janvier 2014 relevait pour la 1ère quinzaine de janvier en France que 84% des virements et 61% des prélèvements étaient déjà réalisés aux formats européens.

Pour autant, la mobilisation de tous les acteurs reste d’actualité, notamment auprès des entreprises et des associations retardataires.

Les banques continueront d’informer et de mobiliser leurs clients, particulièrement les entreprises et les associations, pour engager et achever leur migration le plus rapidement possible dans l’intérêt de tous.